Contactez-nous

Envoyer un messageInstitut Supérieur de Recherche et de Formation aux Métiers de la Pierre
4, Impasse Cambon
12000 RODEZ

TEL : 05.65.68.87.32
FAX : 05.65.68.87.34Envoyer un message
Vous êtes ici › ActualitésMémoires

Mémoires

Mortiers de chaux corallienne

Mortiers de chaux corallienne

Présenté par Adrien Percheron

Après plus de deux ans de préparation, le chantier de conservation du site de Kilwa débute
par une saison expérimentale de quatre mois sur la Grande Mosquée de Kisiwani en septembre
2002. Jusqu'à fin 2004, les travaux vont s’enchaîner sur plusieurs monuments significatifs de par leur taille, qualité architecturale, importance historique. Les antiquités tanzaniennes, en partenariat avec le cabinet ARCHIPAT et l’association CHAM, entreprennent la mise en valeur de ce site encore méconnu du grand public, cadre de vie des populations autochtones.

Après deux ans de chantier, des questionnements apparaissent quant à la qualité et la fiabilité de la chaux corallienne. En effet, à plusieurs endroits apparaissent des poudrages à la surface des mortiers fraîchement mis en œuvre. Très vite, Adrien Percheron se passionne pour ces questions concernant la chaux corallienne, au point de choisir ce thème pour le mémoire à présenter en vue d'obtenir le titre du BTMS.

Les temples dans la forêt

Les temples dans la forêt

Présenté par Daniel Tauzia

Passionné par l’architecture asiatique, j’ai effectué durant l’été 2004 un voyage d’un mois au Cambodge.
J’ai eu la chance de visiter le site d’Angkor et ses temples grandioses. J’ai pu organiser avec l’aide de Patrick Cernesson, tailleur de pierre et chef de chantier au Mont Saint Michel, un rendez-vous avec l’École Française d’Extrême Orient (EFEO) au Cambodge, avec l’architecte Marc Verrot. Celui-ci m’a ouvert les portes du Baphuon, un temple encore fermé au public qui est rénové sous la tutelle de la France, en partenariat avec le Cambodge.
Pour mon BTMS, j’ai donc décidé de faire partager ma passion : la taille de pierre, l’histoire de l’art et les voyages.

Je retracerais dans un premier temps l’histoire du royaume Khmer et de ce site unique, avant de détailler les méthodes de construction. On ne peut toutefois pas visiter Angkor sans connaître les religions et les divinités qui ont inspiré les tailleurs de pierre et les sculpteurs de cette époque. Laissés à l’abandon pendant des siècles, recouverts par la jungle et pillés par les voleurs d’objets d’art, les temples d’Angkor sont heureusement aujourd’hui protégés et d’importantes restaurations sont en cours : ce sera l’objet de ma quatrième partie.

Fascinant et magique, cet endroit m’a réellement donné envie d’aller y travailler, j’espère par ce mémoire transmettre cette envie à d’autres tailleurs de pierre ou professionnels du bâtiment.
 

© Compagnons du Devoir - Tailleur de Pierre - Tous droits réservés - Conception itiConseil | Crédits - Mentions légales - Contactez Nous
Compagnons du Devoir - Tailleur de Pierre Pôle d'innovation artisanat et petites entreprises
membres - Connectez vous